Ces prochaines semaines et jusqu'en coupe de France, nous allons partager avec vous les moments clés de cette saison dans l'association Cubot :

Partie 7 – Découverte : l’écran e-paper

Comme vous l’aurez surement remarqué sur nos vidéos, cette année pour l’évaluation des points nous avons opté pour un écran e-paper. L’écran en soit n’est pas une innovation puisque nous l’avons déjà utilisé l’an dernier sur le petit robot. Le vrai progrès de cette année c’est de l’avoir installé sur nos 2 robots et de l’utiliser pour un affichage dynamique ; il y a une communication entre le robot et l’écran permettant d’afficher en temps réel les points réalisés.

C’est bien beau tout ça, mais un écran e-paper, c’est quoi ?

Contrairement aux écrans classiques qui demandent un rétro-éclairage, le e-paper est similaire au papier et utilise la lumière ambiante de façon purement réflective. C’est là que l’on trouve son premier avantage pour nous ; l’écran ne consomme de l’énergie que lorsque le contenu affiché est modifié (passage d’une image à une autre).

Le deuxième gros avantage : même quand arrive la fin du match et que l’on demande au robot de se couper, l’affichage persiste. Autrement dit, même après avoir enclenché l’arrêt d’urgence, le score du match reste affiché sans avoir besoin de source d’énergie particulière.

Et maintenant, comment ça fonctionne ?

L’écran du e-paper est composé de millions de capsules contenant des particules chargées positivement (des particules blanches) et des particules chargées négativement (des particules noires). En appliquant un champ électriques (positif ou négatif) sur ces capsules, on fait réagir les particules blanches et noires de façon à générer une image en 2 couleurs.

En jouant sur différents champs électriques, on peut ainsi avoir plusieurs déclinaisons allant du blanc au noir en passant par potentiellement différents niveaux de gris.

Et paf, ça fait des choca… non, ça fait une jolie image à afficher ou un score relevé 😉

Sur nos robots, nous avons différents écran d’affichage possible :

  • L’écran d’initialisation avec le logo de CUBOT de l’année, la couleur (ça peut toujours servir et ça évite de redémarrer 3 fois le robot si on n’est pas sur d’avoir mit l’interrupteur du bon côté ^^), et le type de stratégie que le robot va dérouler.
  • L’écran affichant les points, et pour ça nous avons programmé des images avec tous les points pouvant être marqués. L’écran n’a plus qu’à sortir l’image correspondante au nombre de point.

Ecran d’initialisation

Ecran d’affichage du score

La suite la semaine prochaine...

Partie 7 en off – la pause

Vous l’aurez compris, l’origine de nos robots vient de fûts de bière, découpés et robotisés avec amour ! Cette semaine, on vous emmène faire un tour pour découvrir l’histoire de la bière à travers les âges…autrement dit, l’évolution des fûts au fil de nos années CUBOT.

CUBOT Ruby et CUBOT 9

Tresor Island – 2012

C2B12

Happy Birthday – 2013

Pierre

PréhistoBot – 2014

Bot Machine

Robot Movies – 2015

BeeBot

Robot Cities – 2018

Ça avance ! partie 7 – Ecran e-paper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *